Montage de bâtiments en Papier/Carton

folder_openBâtiments
commentAucun commentaire

Ce  tuto a pour but de détailler les trucs et méthodes utilisés au Club pour le montage de bâtiments en kit « papier ».

Ce type de montage est facilement mis en œuvre à la maison. Les bâtiments sont vendus en kit sous forme de planches en papier épais cartonné. Ca  ne coute pas très cher et c’est sympa à réaliser.

S’il y a une demande de la part de nos visiteurs, nous développerons plus en détail les techniques que nous utilisons pour faciliter le montage et améliorer l’aspect final.

Dans cet article nous commençons par donner seulement la technique de base que nous avons appliquée aux kits achetés.

A- Préservation et Modifications des Feuilles Imprimées composantes du Kit.

Nous scannons toutes les feuilles du kit sous le format JPEG en faisant attention que la feuille scannée soit bien complète. Si ce n’est pas le cas, il suffit de les scanner en plusieurs parties de façon à disposer d’un scan  de toutes les pièces entières et non tronquées. Bien vérifier que le scan n’a pas modifié les dimensions de la feuille d’origine. Sinon, modifier le format de la feuille JPEG jusqu’à obtenir une feuille sur laquelle les pièces ont exactement les dimensions de celles imprimées sur les feuilles originales.

L’intérêt de cette opération est de disposer des dessins de base qu’on peut reproduire ou modifier à volonté selon les besoins. Comme par exemple, réimprimer des fenêtres, des volets et même des murs ou parties de murs si l’original est abimé suite à maladresse ou erreur de montage.

L’autre intérêt, et pas des moins utiles, est de pouvoir, à partir de planches nouvelles imprimées, faire des montages à blanc pour comprendre la technique et vérifier que l’on a bien compris comment plier, positionner et coller. Cela permet aussi, si on hésite, de déterminer quelle est l’épaisseur, donc la rigidité, optimale du papier pour le montage que l’on souhaite faire.

Les impressions peuvent être faites sur des feuilles A4 de différentes épaisseurs suivant ce que l’on veut en faire. Nous utilisons du papier de 120 g et jusqu’à 330 g.

B- Techniques et astuces de fabrication et de montage

Dans certains cas il peut être intéressant de ne pas utiliser de pièces en papier mais de la fabriquer à l’identique dans le matériau le mieux adapté (ou disponible dans les boites à rebut). Par exemple, pour faire des soubassements de certains bâtiments, nous refaisons des pièces à partir de plaques imitation mur de pierres (ou autres suivant les cas). C’est à la fois plus solide, il est possible de les peindre et patiner,  et surtout ça donne un relief que le papier ne permet pas.

Il est souhaitable de construire le modèle sur une base dure (type Forex 2/3 mm) qui assurera une meilleure rigidité du bâtiment et une meilleure tenue dans le temps.

Les différents fabricants ont des techniques d’assemblage parfois différentes. Suivant le type de bâtiment, la grosseur des pièces et la facilité de découpe et d’assemblage sont très variables. Il est difficile de donner des retours d’expérience valable tous kits. A chacun d’adapter ses techniques au résultat qu’il souhaite obtenir.

Par exemple :

  1. Si on souhaite construire bâtiment plus solide et plus résistant dans le temps, contrecoller à l’arrière des murs du carton (carton pour encadrements) ou du Forex de 2mm. La découpe éventuelle des portes et fenêtres sera faite quand les deux pièces sont collées.
  2. Pour donner plus de relief, détourer l’emplacement des portes et fenêtres si ce n’est pas prévu. Il faudra fabriquer de nouvelles portes et fenêtres et les coller en place, en retrait de la façade, le carton ou Forex contrecollé (voir 1) permettant de représenter l’épaisseur du mur. Idem pour les volets qu’on repositionne en relief sur la façade de chaque côté des fenêtres.
  3. Il est possible d’envisager d’éclairer l’intérieur. Il est nécessaire, si ce n’est pas disponible dans le kit, de fabriquer des portes et fenêtres avec vitres transparentes. Le détail de cette fabrication est un peu long à décrire ici. Si vous êtes intéressés, contactez nous. En version basique, un point d’éclairage peut suffire pour tout le bâtiment. Nous éclairons nos bâtiments (y compris les kits plastique du commerce ou fabriqués « Club ») en version « luxe », chaque pièce étant cloisonnée et équipée d’une ou plusieurs LED  SMD1206. La couleur de la LED est adaptée à chaque pièce, blanc chaud en général, blanc froid pour simuler les néons (cuisines, SdB, etc.). Par exemple pour le grand hall au 1°étage du théâtre ( photos ci-dessous), nous avons choisi une option « luxe » et investi dans un lustre vénitien fabriqué avec 10 micro-leds SMD 0402 blanc chaud .
  4. Pour des bâtiments, quand des représentations de végétation sont imprimées sur des murs ou socles, l’aspect final est grandement amélioré si ces dessins sont recouverts par l’ajout d’une vraie végétation, arbres, arbustes, gazon, etc. que tout modéliste a en stock.
  5. Ne pas hésiter  à adapter la construction à la technique que l’on maitrise le mieux. Si on ne tient pas à réaliser un modèle exactement conforme au réel, ne pas suivre à la lettre le schéma de montage du constructeur et à adapter en fonction de ses gouts et de ses possibilités.                                              Dans le kit du théâtre par exemple, les niches avec statues en façade, sont imprimées sur le mur. Le constructeur propose une version basique 3D par collage d’un bout de papier roulé simulant la niche et des statues en papier 2D donc sans relief à coller en place. Nous avons donc fabriqué des niches tirées d’un 1/3 tube ABS sectionné aux bonnes dimensions, et de statues prélevées sur le stock de personnages au 1/200 qui sont plus esthétiques. Les rambardes et coursives prévues en papier dans le kit ont été remplacées par des rambardes en laiton photo-découpe. La couleur or a été conservée, comme on peut en trouver sur les façades de nombreux théâtres et opéras. Ca donne en prime un petit coté chic.
  6. Sur la maquette du théâtre, les toits ont pris du volume par ajout de paratonnerres (cure-dents en plastique) ornés de boules dorées qui ont aussi été utilisées pour remplacer les vasques en papier qui dominaient la corniche de façade.
  7. Le bâtiment du théâtre a été découpé en 10 volumes indépendants éclairés individuellement. Il y a 11 fonctions éclairage pilotées par un Arduino. L’éclairage a été réalisé à base de LED 3mm blanc chaud pour les volumes intérieurs et par des LED’s SMD 1206 pour les éclairages extérieurs sous le porche d’entrée. Nous nous sommes amusés à donner la touche de standing au grand foyer (En façade, au 1°étage) en réalisant un grand lustre de Venise composé de 10 micro-Led’s 0402.
  8. D’autres conseils ou infos à venir pour compléter cet article, fonction des demandes qui pourraient nous parvenir.

Nous répondons avec plaisir à vos questions et suggestions.

Les photos suivantes donnent un aperçu des premiers bâtiments réalisés :   

Les photos suivantes donnent un aperçu des premiers bâtiments réalisés :   

Priory Palace à Gatchina (Russie)

Détails :

Château de Thun (Thun Castle)

Détails :

Wilhelma-Théâtre à Stuttgart

Détails :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu